Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Ticket Shop

Les régimes Atkins et Dukan

A partir des années 1970, les docteurs Atkins et Dukan ont progressivement popularisé des régimes de perte de poids qui consistent non pas à réduire la consommation de matière grasse, mais de glucides, le carburant naturel de l’organisme, et ce, au profit des protéines. Deux régimes à contre-courant pendant un certain temps et toujours controversés, dont les effets à long terme, quels qu’ils soient, restent encore et toujours à démontrer.
CP019-02 Regime Atkins Dukan
© Shutterstock / Sergey Yechikov - Menu hyperprotéiné : bœuf grillé accompagné d’olives, de fromage et de légumes

Réduire le carburant naturel du corps pour perdre du poids

Les féculents représentent la source principale d’énergie autant dans les alimentations traditionnelles que selon les divers organismes de santé publique, dont l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui mettent en avant des recommandations pour une alimentation équilibrée. L’ objectif de Robert Atkins était de fournir un régime permettant une perte notable de poids. Ainsi, il propose dès 1972 de réduire drastiquement dans l’alimentation cette ressource en énergie, et de la remplacer par une autre, soit protéique ou lipidique. N’ayant plus d’apport de glucides, le corps utiliserait alors l’énergie stockée dans les tissus principalement sous forme de lipides, entraînant une perte de masse graisseuse et donc de poids. Le régime Atkins est ainsi à l’origine un régime hyperprotéiné et potentiellement hyperlipidique qui exclut céréales, féculents, fruits, produits sucrés et laitages tout en favorisant la consommation de viande, poisson, œufs, graisses animales et végétales, fromage et légumes, et ce, sans limitation. Il n’impose d’ailleurs pas de restriction calorique. Ce régime comprend quatre phases, allant de la restriction la plus drastique en sucres, féculents, légumineuses, fruits, lait, yaourt, jusqu’à une réintroduction partielle de céréales, de fruits et de laitages. Dans sa version initiale, le régime Atkins autorise de manière non explicite une consommation élevée de matières grasses d’origine animale. Ceci l’a amené à être considéré comme un régime riche en graisse et pouvant augmenter les risques de développer des maladies cardiovasculaires. Le régime Atkins est probablement parmi les régimes les plus étudiés à ce jour. Bien qu’il ait comme effet une perte de poids à court et moyen terme, au départ principalement une perte d’eau, les résultats à plus long terme (quelques mois a quelque années) sont plus mitigés et de nombreuses personnes qui abandonnent ce régime, ont tendance à reprendre leurs poids initial, voire le dépasser.

Dès 2000, le docteur Dukan propose un régime également hypoglucidique et hyperprotéiné, tout en apportant une attention particulière à éviter une consommation excessive de matières grasses. Pour des raisons pratiques, il propose de concentrer l’alimentation sur 100 aliments dont 72 protéines et 28 légumes, et recommande la consommation de son d’avoine pour sa richesse en fibre et ses vertus rassasiantes. Ce régime protéiné supprime tous les aliments riches en sucre durant une phase d'attaque variant d'une semaine à deux mois et force sur la consommation d'aliments maigres riches en protéines. Les aliments sucrés tels que fruits, légumes sucrés, pain, pâtes, riz, etc. sont réintroduits avec parcimonie au cours de la phase de stabilisation.

Un des avantages de consommer des protéines est que celles-ci sont bien plus rassasiantes à calories égales que les féculents, et, a fortiori, que les sucres simples. Les régimes qui mettent en avant la consommation de protéines au détriment des sucres et des féculents seraient ainsi plus efficaces pour maintenir un niveau de prise calorique réduit, favorisant une perte de poids. Alors que ces régimes sont fortement déconseillés aux personnes souffrant déjà d’insuffisance rénale, la forte consommation de protéines n’entraînerait pas de dysfonctionnement des reins chez des personnes en bonne santé. Cependant, de tels régimes imposent également de fortes restrictions concernant la consommation de céréales et de légumineuses, sources de micronutriments et de fibres alimentaires particulièrement utiles pour le maintien d’une flore intestinale efficace.

Si les régimes hyperprotéinés et hypoglucidiques Atkins et Dukan peuvent être efficaces pour une perte de poids à court et moyen terme, des régimes équivalents, appelés ‘cétogéniques’, sont également à l’étude dans le cadre de recherches médicales sur l’épilepsie et montrent des effets encourageants. Il est cependant essentiel de rappeler que ces recherches sont menées avec des objectifs cliniques ciblés dans une approche balançant risques et bénéfices pour la santé des patients. Ainsi, elles ne sont pas directement applicables à l’ensemble d’une population saine. Dans l’états actuel des connaissances, le corps médical et scientifique recommande, pour une perte de poids comme pour maintenir un bon état de santé, de suivre les recommandations nutritionnelles des organismes de santé publique, et d’adopter un régime varié et équilibré sans exclusion à long terme de l’un ou l’autre groupe de nutriments.