Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Ticket Shop

Sorgho

Le sorgho est une céréale connue depuis des millénaires. Il est essentiel comme aliment de subsistance dans de nombreux pays, surtout en cas de disette. Peu exigeant en eau, il se plait dans tout type de sol, et les diverses parties de la plante peuvent servir aussi bien à l’alimentation qu’à d’autres besoins de la vie quotidienne. Il est actuellement cultivé aux États-Unis et en Europe principalement en tant que fourrage.
Sorgho AL024-01
© Shutterstock / Take Photo

Les pérégrinations du sorgho, rebaptisé à certaines étapes

Le sorgho, originaire du cœur de l’Afrique, est domestiqué vers 8000 AEC en Éthiopie et au Soudan. De là, il s’implante en Afrique de l’Est et du Sud.

Au 7siècle AEC, des peintures murales et des fouilles archéologiques attestent de sa culture en Égypte. La route de la Soie l’emmène au Moyen-Orient, puis en Inde et, au 2siècle AEC, en Chine. Les écrits de Pline confirment sa présence à Rome au début de l’ère chrétienne.

Au 16e siècle, les ‘grands découvreurs’ introduisent le sorgho au Nouveau Monde, mais il aurait également été transporté depuis la Guinée vers les colonies américaines au 17e siècle.

Le nom sorgho, qui vient de l’italien sorgum et du latin suricum granum (grain de Syrie), possède différents noms. Ceux-ci attestent de son cheminement dans le temps et l'espace : il est appelé ‘gros mil’ en Afrique, ‘blé égyptien’ au Moyen-Orient et ‘millet indien’ en Asie. Les conditions environnementales si contrastées des pays dans lesquels le sorgho a été domestiqué expliquent la diversité variétale de cette céréale

De l’état sauvage à la sélection pour l’alimentation humaine et animale

De l’état sauvage à la sélection pour l’alimentation humaine et animale

Le sorgho, graminées à inflorescence lâche et aux racines profondes, comporte aujourd’hui cinq variétés principales. La variété consommée en alimentation humaine est le sorgho grain, Sorghum bicolor L. Il supporte la chaleur, la sécheresse ainsi que des sols salins, calcaires, voire détrempés. Le sorgho grain réalise une photosynthèse très rapide, il mûrit après 120 jours seulement, et trois récoltes annuelles sont possibles. De nos jours, cette céréale originaire des zones arides se cultive sur tous les continents, y compris dans des pays à climat tempéré. La variété de sorgho à usage animalier, plus grande en taille, est exploitée de façon extensive aux États unis (premier producteur mondial) et en Europe (France, Italie, Espagne). Ce sorgho fourrager y remplace avantageusement le maïs puisqu’à valeur nutritive et à rendement égal, et il nécessite deux fois moins d’eau.

Mille usages : bouillie, pop-corn, sirop, voire balai ou biocarburant

Culture vivrière traditionnelle, le sorgho est consommé dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique centrale à forte concentration de population et son haut rendement est très utile en période de famine. Il s’utilise en grain, en semoule, en farine, malté ou fermenté. Il peut se cuisiner entier à la façon du riz ou se frire pour réaliser une sorte de pop-corn. En farine (sans gluten, mais qui rancit très vite), il peut servir à confectionner des pains plats, des semoules ou des bouillies fines. On peut aussi le transformer en boisson maltée (dolo, bière africaine), voire fermentée (maotaï, alcool chinois).

Le sorgho sucrier permet de produire du sirop et de la mélasse. Il ne peut être transformé en sucre, car il ne contient pas suffisamment de saccharose, indispensable à la cristallisation. Comme le sorgho grain, il peut aussi être utilisé pour l’ensilage, méthode de conservation de fourrages verts, ou servir à produire de l’alcool ou du biocarburant. D’autres parties de la plante sont utilisée, comme les hampes florales dépouillées et les résidus fibreux qui servent à fabriquer des balais, des nattes et des vanneries. Certains sorghos ont des vertus thérapeutiques et cosmétiques. D’autres sont utilisés pour colorer le tissu, les peaux, et d’autres encore servent à la fabrication de papier ou de biomatériaux.

Nutrition

Le sorgho, dont la valeur nutritive est proche de celle du maïs, contient plus de protéines et d’amidon que ce dernier, mais moins de graisses. Il est riche en fer, potassium, phosphore, vitamines B1 et B3.

Herbe à chat

Les mélanges d’herbe à chat se composent de graines d’orge et de sorgho.