Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Ticket Shop

Pastèque

Fruit originaire d’Afrique, la pastèque s’est répandue aux quatre coins du monde grâce à ses graines faciles à transporter et à ses qualités gustatives et désaltérantes. Sensible aux changements de température, elle est aujourd’hui cultivée intensivement et sous abri. Au Japon, elle est également appréciée pour ses qualités esthétiques : la pastèque moulée en cube, en pyramide ou en sphère est un produit ornemental de luxe.
AL017-35 pasteque
© Shutterstock / SOMMAI

La pastèque voyageuse, de l’Afrique vers d’autres horizons

Dès l’Antiquité, la pastèque est domestiquée et cultivée dans diverses régions d’Afrique, notamment par les Égyptiens dans la vallée du Nil. Grâce aux graines, faciles à transporter, la culture de la pastèque se diffuse de la Mésopotamie à l’Extrême-Orient, en passant par l’Inde.

À la même période, en Europe, la consommation de la pastèque reste cantonnée dans la région méditerranéenne au climat propice à la production qui se développe le long des côtes. Aux 15e et 16siècles, les Britanniques la découvrent à Madagascar, et l’exportent en Europe centrale et dans leurs colonies sur le continent américain.

La pastèque est actuellement l’un des fruits saisonniers les plus consommés dans le monde. Elle est souvent associée aux chaleurs estivales grâce à son pouvoir désaltérant, car sa chair est composée de plus de 90% d’eau.

Culture de la pastèque

La pastèque se cultive en pleine terre, mais la production intensive privilégie la culture sous abri (dite sous serre ou sous tunnel), car elle permet l’ensemencement hivernal de la plante et la récolte des fruits en avril et juillet. Cependant, il est crucial de stabiliser la température pendant la croissance de la plante pour obtenir un fruit aux qualités gustatives et nutritionnelles importantes.

La culture de la pastèque suit un cycle de cinq étapes : semis, pousse, taille, fructification et récolte. Entre ces étapes, il est nécessaire de traiter et irriguer régulièrement les plants. Semée en terre, la graine de pastèque déploie ses racines pour aller chercher une importante quantité de nutriments. La tige s’allonge et se pourvoit de bourgeons et de feuilles. Pour permettre un bon développement des fruits, certains bourgeons sont enlevés à la main au fur et à mesure de la pousse. Pour ne pas être trop envahi par la plante, il est important de la tailler. Quelques mois après semis, les premiers fruits apparaissent, prenant déjà une forme arrondie. Arrivées à maturité, les pastèques sont récoltées manuellement et déposées dans des caisses de transport, avant d’atteindre la zone de stockage où elles sont pesées, nettoyées et gardées avant leur vente.

Jupiter, reina, sugar baby : les variétés de pastèque

La pastèque comestible compte de nombreuses variétés : les pastèques à confiture, les minipastèques, les apyrènes ou sans pépins (la jupiter, la reina ou la negra), ou encore celles à chair rouge (la crimson sweet ou la charleston gray). La pastèque commune (la sugar baby) est la plus consommée. Sa tige, vrillée de plusieurs ramifications d’un feuillage fortement irrégulier, peut atteindre jusqu’à deux mètres et demi de long. Pourvu d’une peau épaisse (vert sombre, clair ou marbré), le fruit prend une forme ronde à l’état sauvage et ovale pour certaines variétés cultivées.

La pastèque est un aliment à consommer immédiatement, juste après la récolte. Elle est rarement transformée en produits dérivés, à l’exception de jus et de confitures, et elle peut être utilisée comme extrait pour parfumer les glaces, les yaourts et les boissons.

Le ‘melon aqueux’ et la pastèque cubique

L’origine anglaise du terme watermelon (littéralement ‘melon aqueux’) vient d’un quiproquo entre les explorateurs britanniques et les natifs de Madagascar, qui leur ont présenté le fruit comme un melon rafraîchissant.

De nos jours, en Asie, le jeune fruit de pastèque est parfois introduit dans un moule qui va lui donner une forme particulière. Toutefois, bien que le moule permette d’optimiser le transport et le stockage du fruit, il est souvent cubique, empêchant ce dernier d’atteindre une maturation complète et altérant son goût et ses qualités nutritionnelles. Ainsi, au Japon, la pastèque cubique, pyramidale ou sphérique est considérée, à cause de son prix élevé, comme un produit de luxe ou comme un fruit purement ornemental.