Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
accueil : Savoir : Histoire de la pyramide alimentaire américaine

Histoire de la pyramide alimen...

La pyramide alimentaire a fait son apparition aux États-Unis dans les années 1990 et représente encore aujourd’hui une base pour les recommandations en termes d’alimentation dans le monde entier. Ces recommandations ont évolué en fonction des guerres et de l’émergence de nouvelles maladies liées à l’alimentation.

Pyramide alimentaire américaine

S’il est recommandé à travers le monde de manger de façon équilibrée et de boire principalement de l’eau, les normes alimentaires varient d’un pays à l’autre selon les coutumes, les ressources et le climat. Bien avant la découverte des vitamines et des minéraux, les premières recommandations ont vu le jour en 1894 aux États-Unis. Ces recommandations ont ensuite été modifiées jusqu’à prendre la forme d’une pyramide alimentaire. Le principe de la pyramide alimentaire repose sur le fait que les individus ne sont que peu réceptifs aux valeurs d’apports nutritionnels et a pour mission de les guider dans une alimentation saine. Elle est divisée en plusieurs étages regroupant des denrées en groupes d’aliments selon leur contenu en nutriments essentiels et selon la culture du pays auquel la pyramide s’applique.

Évolution

Peu après la parution des premières recommandations alimentaires, le premier guide alimentaire pour les jeunes enfants a été élaboré en 1916 par le Département de l’Agriculture des États-Unis. Les aliments y étaient divisés en cinq groupes :

  • le lait-viande,
  • les céréales,
  • les légumes-fruits,
  • les graisses-aliments riches en graisse,
  • le sucre-aliments sucrés.

Dans les années 40, de nouvelles recommandations tenant compte de la pénurie alimentaire durant la guerre ont été créées, divisant alors les aliments en sept groupes :

  • les légumes verts et jaunes ;
  • les oranges, tomates, grapefruits, etc. ;
  • les pommes de terre et autres fruits et légumes ;
  • le lait et les produits laitiers ;
  • la viande, la volaille, le poisson et les œufs ;
  • le pain, la farine et les céréales ;
  • le beurre et la margarine.

Peu après la guerre, les recommandations ont pris la forme de quatre grands groupes d’aliments :

  • le groupe du lait,
  • le groupe de la viande,
  • le groupe des fruits et légumes ;
  • le groupe des céréales et du pain.

Cette nouvelle forme de guide alimentaire a ensuite persisté durant environ vingt ans. À cette époque, les maladies chroniques comme les attaques cardiaques et autres maladies cardiovasculaires étaient de plus en plus fréquentes et des ajustements prenant en compte les aliments malsains sont devenus nécessaires. Une 5e catégorie a ainsi fait son apparition, celle des graisses, des boissons sucrées et alcoolisées, à consommer avec modération.

En 1992, de nouvelles modifications au guide initial ont été apportées, donnant à celui-ci la forme pyramidale, et imageant la variété et les proportions de chaque groupe d’aliments par des dessins. En 2005, des modifications à la pyramide ont été apportées afin de simplifier son illustration et les informations qui l’accompagnaient. Enfin, en 2011, la forme de pyramide a été modifiée pour une forme ronde symbolisant l’assiette pour permettre aux Américains de se représenter facilement la proportion de chaque groupe d’aliments qui devrait se retrouver sur leur table chaque jour.