Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
Recherche & innovation
Le retour des bleus
14
mai
2014
Martin Michel
En 2007, les colorants artificiels ont été remplacés par des naturels mais il n’en existait pas de bleu. Suite aux protestations des enfants, des chercheurs ont trouvé la solution grâce à une variété d’algue.
©Andreas Kohli

On peut reprocher beaucoup de choses à l’industrie alimentaire mais il faut bien reconnaître qu’elle recherche constamment à améliorer ses produits. Par exemple, la palette de couleurs des Smarties, connue de tous, a longtemps présenté un petit défaut : la couverture colorée des pastilles de chocolat était obtenue à partir de colorants artificiels.

Nés en Angleterre avant de se répandre dans d’autres pays européens, les Smarties violets, verts, jaunes, oranges, rouges et brun clair ou foncé existent dans cette gamme de couleurs depuis 1937. Les Smarties bleus n’ont été introduits qu’en 1988. Initialement, ils formaient une édition limitée mais devinrent si populaires qu’ils sont venus s’ajouter durablement aux autres couleurs de Smarties. À noter que nombre de consommateurs estiment que certaines couleurs ont meilleur goût ou un goût différent. Certains enfants résolvent leurs premières équations mathématiques avec des Smarties. Il existe même une communauté de fans qui composent des mosaïques aussi colorées que compliquées avec des Smarties.  

Le bleu est un défi

En 2007, une étude a évoqué un lien entre les colorants artificiels et l’hyperactivité chez les enfants. Avant même la publication des résultats de cette étude – et leur acceptation par la communauté scientifique – il était devenu évident pour Nestlé, le producteur des Smarties, qu’il fallait remplacer les couleurs artificielles par des colorants naturels. Notamment parce qu’à l’époque, les troubles associés à l'hyperactivité formaient un diagnostic privilégié chez les enfants.

Disparition du Smarties bleu

Comme il n’existe aucun substitut naturel à la couleur bleue, les Smarties bleus disparurent des paquets pendant presque deux ans. Malgré les conclusions sévères de l’étude précitée, les fans de Smarties n’en sont restés que plus fidèles : les enfants (et leurs parents) ont vite remarqué l’absence de leur couleur préférée, le bleu. Des appels au boycott et des plaintes de clients déçus par le compromis ayant abouti à l’éviction du Smarties bleu se sont multipliés.

À la recherche du bleu naturel

Des travaux de recherche intenses pour trouver un colorant bleu naturel sont aussitôt conduits par le fabricant des Smarties ; ils aboutissent à la découverte d’un colorant bleu naturel, issu d’une algue de couleur bleu-vert. Grâce à un procédé spécial, le colorant bleu est isolé du colorant jaune également contenu dans l’algue. Ce colorant produit naturellement est depuis utilisé pour la coloration d’autres aliments.

Le retour

Le retour du Smarties bleu est célébré en 2008, le service marketing de Nestlé n’hésitant pas à fêter son retour en Angleterre et au Canada par une campagne de publicité spéciale, Blue is Back.


Martin Michel

Scientifique

Martin Michel a débuté sa carrière professionnelle en 1993 en tant que biologiste à l’Inselspital de Berne. Il a rejoint le Centre de recherches Nestlé en 1995. Aujourd’hui, il y est directeur du groupe de recherche sur les micronutriments.

alimentarium magazine
Une fois par mois, grâce à notre newsletter, restez informé et dégustez en primeur un article inédit sur l’alimentation ou une vidéo qui vous chatouillera tant les pupilles que les papilles. Explorez, apprenez, participez !
abonnez-vous