Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
accueil : Savoir : Manger couché ou assis ?

Manger couché ou assis ?

Manger couché est une habitude qui a duré plus de 1000 ans au Proche-Orient, en Grèce et à Rome. À la fin de l’Empire romain d’Occident, le lit est abandonné au profit de la chaise. Les dignitaires chrétiens ont contribué à cet abandon : la position assise conférait davantage d’autorité et de dignité.

Christianisme - manières de table
© Getty Images - Banquet sur des lits dans la Rome antique, gravure anonyme, 19e siècle, Universal History Archive

Le soupçon

Jésus et les apôtres ont-ils mangé assis ou couchés lors du dernier repas, la sainte Cène ? Les tableaux de la Renaissance les montrent toujours assis. Selon les traductions de la Bible, on peut lire qu’ils « se mirent à table » ou qu’ils « se couchèrent à table », ou encore « le disciple que Jésus aimait était couché à table ».

Une longue tradition de l’Antiquité

Manger couché était, au temps du Jésus, une tradition déjà ancienne. Cette position était adoptée par les princes phéniciens et araméens (populations de l’actuelle Syrie). Les Grecs l’adoptent au 6e siècle AEC. Le privilège de manger couché est alors accordé à tous les hommes libres. Les femmes, les enfants et les esclaves mangent par contre assis. À leur tour, les Romains vont se coucher à table, et les femmes feront progressivement de même. Cette manière de manger reste toutefois plutôt liée aux réjouissances familiales, aux banquets et aux réunions entre amis, car elle favorise la détente et la discussion. Les Hébreux ont eux aussi adopté cette coutume, qui était considérée comme un privilège des gens libres. Elle était observée lors des fêtes, en particulier lors de la Pâque. On peut donc raisonnablement imaginer Jésus et les apôtres couchés.

Une position plus digne

À la fin de l’Empire romain d’Occident, au 5e siècle, le lit est abandonné pour la chaise. Après 1000 ans de festins consommés couché, pourquoi commence-t-on à s’asseoir en Occident ? Durant tout ce temps, l’usage de la chaise n’avait pas disparu. Dans la fonction publique, la chaise conférait plus d’autorité. Le magistrat ou le professeur étaient assis dans l’exercice de leur fonction. Il semble que, progressivement, la chaise a représenté l’image de la dignité et de la retenue. Saint-Martin (connu pour avoir partagé son manteau) est, dit-on, invité avec un prêtre par l’empereur Maxime (mort en 388). Saint-Martin s’assied sur une chaise, alors que le curé mange couché. Des mosaïques à Rome représentent trois Envoyés du Seigneur assis sur un banc, devant une table rectangulaire. Le pouvoir ecclésiastique semble s’être approprié la chaise, qui va devenir un modèle. La cathédrale vient d’ailleurs du latin cathedra, ‘siège’, puis ‘siège d’évêque.