Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
accueil : Musee : Manger - L'essence de vie : Secteur société

Secteur Société

secteur société tableaux
A travers le secteur Société, le visiteur est mis en relation avec ses semblables. L’alimentation humaine est avant tout un marqueur social et culturel, qui nous donne des indices pour apprendre à se comprendre et à comprendre l’autre. En recevant à dîner, nous tissons des liens, nous affichons notre statut social, nous ritualisons des pratiques, nous perpétuons une tradition de convivialité. Invités et invitants s’exposent, s’expriment. Une façon subtile de parler de soi et de se confronter aux autres. Favorisant le partage des connaissances et des expériences, ce secteur privilégie l’échange en commençant par poser la question du « comment je mange ? ». Les trois grandes thématiques qui rythment la visite montrent que manger n’est pas seulement un besoin vital, mais que cet acte revêt une fonction sociale essentielle.

Dans un cocon rempli de photographies et de témoignages représentant la sphère intime, le visiteur comprend à quel point son éducation et son cercle familial construisent son rapport à la nourriture. Un mur communautaire l’invite à se questionner sur les nouveaux phénomènes de société tels que le foodporn ou l’utilisation des hashtags. De New York à Séoul, #pizza, #burger, ou encore #bulgogi se font écho de nos envies et découvertes culinaires cosmopolites. Cependant, le silence de certaines parties du monde dévoile d’autres réalités et frontières alimentaires…

Une borne pour alimenter la madeleine de Proust de l’Alimentarium, sorte de mémoire créée pour et par les visiteurs, permet de déposer ses souvenirs d’enfance, ses astuces et ses gastroselfies. Libre à chacun d’y ajouter sa recette favorite qui sera peut-être reprise par les cuisiniers de l’Alimentarium !

En continuant la visite, le visiteur se rend compte que ses choix et ses habitudes relèvent aussi de sphères sociales et culturelles beaucoup plus vastes, au carrefour d’influences multiples. Chaque société, chaque culture définit ses aliments autorisés, ses interdits, ses aliments initiatiques. A côté des tabous religieux, notre époque est aussi « friande » de nouveaux préceptes alimentaires (moins de sel, moins de sucre, ...). Devant une série de  photographies grand format, le visiteur est amené à s’interroger sur la diversité des pratiques alimentaires d’ici et d’ailleurs, mais aussi d’hier et d’aujourd’hui. Quelles sont les conséquences de nos choix alimentaires sur notre santé, sur l’environnement, sur la vie des autres hommes ? Pourquoi mangeons-nous « sans faim » ?

Dresser la table est sacré, dans tous les pays et de tout temps. A travers des jeux sur les arts et les manières de table de différentes cultures, une table interactive met en scène certaines de ces valeurs fondamentales. Pour terminer son parcours, le visiteur se retrouve devant une grande paroi d’images vivante et colorée, complétée par un choix d’objets issus de la collection du Musée. Ce dispositif évoque la richesse des rites, des fêtes et des lieux de consommation qui existent à travers le monde.