Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
Savoureuses découvertes
Gros plan sur la ratatouille
14
mai
2014
Amanda Hart
Noix fumées au romarin, salade d’épinard aux canneberges, ratatouille aux légumes grillés et tiramisu aux noix pour le dessert: ce repas de fête constitue l’apothéose d’un projet de livre de cuisine.
©Tara Sgroi

Ce qui avait débuté comme une simple réunion entre amis ― moi aux fourneaux et Tara derrière l’objectif ― s’est transformé au-delà de mes rêves les plus fous. Je n’ai jamais fréquenté d’école culinaire, ni écrit de blog culinaire, ni travaillé dans un restaurant, mais pourquoi ne pas réaliser un livre de cuisine me suis-je un jour demandé ? J’écris des recettes depuis mon enfance et les partage avec mes connaissances, alors l’idée de faire un livre de cuisine semblait une suite logique.

Après trois jours de folie à réaliser 50 de mes recettes, Tara et moi avons réalisé qu’une seule chose manquait ― ou plutôt quelqu’un ! Pour moi, cuisiner n’est pas seulement un exutoire créatif, c’est aussi une façon de réunir les gens et de partager (ce n’est pas pour rien que l’on dit que l’amour passe par l'estomac !). Il n’y avait aucun doute sur ce qu’il nous restait à faire : rassembler tous mes amis, leur préparer un repas grandiose et trinquer gaiement pendant que Tara prendrait des photos.

La party eut lieu un soir idyllique de septembre, dans un jardin perdu au fond de la campagne du Kansas. Sous un ciel immense et au milieu d’une végétation magnifique, c’était le cadre idéal pour nous rassembler au nom de la gastronomie. Au milieu des salutations et des rires, les amis étaient accueillis par des bruschettas au chou et aux haricots blancs, des noix grillées au romarin, des petits sandwichs à l’avocat et au bacon de tempeh et des dattes farcies au fromage de chèvre à la pistache. Quand le soleil a commencé à décliner, nous avons tous pris place autour de la table couverte de lin pour le premier plat : salade d’épinards et graines de courges grillées, chou-fleur, graines de tournesol et vinaigrette balsamique à la canneberge.

Aujourd’hui, il est difficile de ne pas trouver un cuisinier qui ne s’inspire des produits frais locaux, je ne suis pas une exception. Quand j’ai du mal à trouver une nouvelle recette, je cours les marchés en quête d’inspiration. Parfois, il me suffit de voir une prune alléchante ou un pâtisson dont la saison est si courte pour que les idées fusent. Début septembre, les jardins du Kansas regorgent de tomates, poivrons, aubergines, courges et herbes aromatiques ; je suis sûre que vous avez déjà deviné ce qu’on peut en faire … de la ratatouille ! Mais pas une ratatouille typique, genre purée. Pour une texture et des arômes parfaits, il faut griller les légumes avant de les faire mijoter dans la réduction à la tomate et au vin. Pour relever le goût, j’ai ajouté des boulettes de lentilles croustillantes à la ratatouille, servie en guise de sauce sur un lit de pâtes d’orzo au safran et aux asperges. Le repas a été opulent et suffisant sans être trop lourd.

L’apothéose de notre fête au Kansas fut un tiramisu au sirop d’érable. Un tiercé de café, d’alcool et de chocolat ― digne du « remontant » que veut dire tiramisu en italien ! Je l'ai servi dans des pots Mason, pratiques à transporter, faciles à stocker et à servir. Le tiramisu est meilleur préparé à l’avance, les arômes ont le temps de se développer, et, croyez-moi, il vaut toujours mieux anticiper

En tant que végétarienne pratiquement de naissance, je suis très consciente des restrictions diététiques qui peuvent fonctionner comme un facteur d’exclusion. Je mange les produits contenant du gluten et je ne suis pas complètement végétalienne mais j'essaie toujours de proposer des alternatives pour ceux qui le sont. Dans mon style de cuisine, j’essaye toujours de diversifier et d’explorer, en utilisant des produits frais riches de goût et des épices exotiques du monde entier (d’où le nom de mon livre de cuisine, La fourchette itinérante). Je trouve aussi plus stimulant d’imaginer des alternatives plus saines,  comme du sirop d’érable pour remplacer le sucre ou des légumes en purée à la place de la crème ou du beurre. En fait, ce qui me fait le plus plaisir, c’est de persuader les gens d’essayer du nouveau. J’ai déjà converti au tofu des personnes qui le détestaient ! Le Kansas est particulièrement porté sur la viande, j’ai donc rencontré pas mal de sceptiques au fil des ans avant de réussir à leur en faire avaler une seule bouchée.

 

Autour de la table. La salade d’épinards aux graines de courges, la ratatouille grillée et le tiramisu au sirop d’érable ont été servis au milieu des rires joyeux. Chaque bouchée a été savourée alors que le soir faisait place à la nuit étoilée. 

Amanda Hart

Photographe, Auteur

www.roaminghart.com

alimentarium magazine
Une fois par mois, grâce à notre newsletter, restez informé et dégustez en primeur un article inédit sur l’alimentation ou une vidéo qui vous chatouillera tant les pupilles que les papilles. Explorez, apprenez, participez !
abonnez-vous