Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
A propos de la Fondation
Lyon, Cité internationale de la Gastronomie
12
septembre
2016
Manuella Magnin
Créé suite à l’inscription par l’UNESCO du ‘Repas Gastronomique des Français’ sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, le label ‘Cité internationale de la Gastronomie’ se concrétise.
©Asylum/AIA associés - Le projet Lyon, Cité de la Gastronomie se concrétise. Il verra le jour en 2018

Si vous êtes gourmet et passionné par tout ce qui touche à la gastronomie, d’ici deux ans, vous n’irez plus à Lyon que pour faire bombance dans quelques ‘bouchons’ et arpenter les quais le long du

Rhône le dimanche en quête des meilleurs produits de bouche offerts par les marchands aux chalands gourmands.

C’est en 2018 en effet qu’ouvrira la Cité internationale de la Gastronomie de Lyon. Ce projet, présenté en avril dernier, a été élaboré au sein d’un comité présidé par le chef Régis Marcon. Son but? Interroger la façon dont la gastronomie s’intègre et participe au monde actuel et à venir avec l’alimentation et la santé pour fil rouge thématique. Le site accueillera des expositions, des évènements culturels, des lieux d’innovations et de démonstrations, un hôtel ainsi que des restaurants et des commerces, pour porter une ‘vision moderne de la gastronomie’.

Cette cité pour épicuriens sera aménagée dans le Grand Hôtel-Dieu, un ancien hôpital classé monument historique en novembre 2011. Entre le Rhône et la place Bellecour, elle occupera un espace de 3823 m2. Le projet est devisé à 19 millions d’euros. Les collectivités publiques assumeront un tiers de cet investissement, le privé, les deux tiers.

Un quatuor

Lyon est l’un des maillons d’un réseau de quatre Cités de la Gastronomie appelées à voir le jour aux côtés de Tours, Paris-Rungis et Dijon. Ce quatuor a pour ambition de proposer un outil original et performant de transmission et de mise en valeur du patrimoine gastronomique français. Chacune des Cités de la Gastronomie a construit un programme dans un domaine spécifique. La thématique ‘nutrition et santé’ prendra une place prépondérante dans l’Hôtel-Dieu de Lyon. Le site de Paris-Rungis, véritable ‘ventre’ de Paris, se consacrera à tout ce qui relève du développement et de l’animation des marchés - à travers, entre autres, les halles des trésors gastronomiques.

Tours sera un pôle moteur dans le domaine des sciences humaines et sociales en collaboration avec l’Université François-Rabelais. Dijon, enfin, en liaison étroite avec l’Institut de la Vigne et du Vin et la Chaire UNESCO ‘Culture et Traditions du Vin’ est appelée à devenir le pôle de référence en matière de valorisation et de promotion de la culture de la vigne et du vin. Pour l’heure, le projet lyonnais est le plus avancé.

Le Repas gastronomique des Français

Le comité intergouvernemental de l’UNESCO a inscrit le ‘Repas gastronomique des Français’ au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Pour l’UNESCO, la gastronomie française relève d’une «pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes». Car au-delà des plats, ce qui constitue le repas à la française, c’est la pratique sociale qui l’entoure : la convivialité, le partage, l’association avec le vin, le lien aux terroirs.

Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature. Parmi ses composantes importantes figurent : le choix attentif des mets parmi un corpus de recettes qui ne cesse de s’enrichir ; l’achat de bons produits, de préférence locaux, dont les saveurs s’accordent bien ensemble ; le mariage entre mets et vins; la décoration de la table; et une gestuelle spécifique pendant la dégustation (humer et goûter ce qui est servi à table). Le repas gastronomique doit respecter un schéma bien arrêté. Il commence par un apéritif et se termine par un digestif, avec, entre les deux, au moins quatre plats, à savoir une entrée, du poisson et/ou de la viande avec des légumes, du fromage et un dessert.

Le Repas gastronomique des Français www.unesco.org
Grand Hôtel-Dieu www.grand-hotel-dieu.com
Grand Lyon www.grandlyon.com
Les villes membres du réseau ‘Cités de la gastronomie’ www.agriculture.gouv.fr
Tours, Cité internationale de la Gastronomie www.toursvaldeloiregastronomie.fr
Grand Dijon www.grand-dijon.fr
Cité de la Gastronomie Paris-Rungis www.valdemarne.fr
Manuella Magnin

Journaliste culinaire - www.lesdelicesdemanuella.ch

Ajouter un commentaire

alimentarium magazine
Une fois par mois, grâce à notre newsletter, restez informé et dégustez en primeur un article inédit sur l’alimentation ou une vidéo qui vous chatouillera tant les pupilles que les papilles. Explorez, apprenez, participez !
abonnez-vous